Accueil / Home Page

 

Le projet de ce Colloque international organisé par le GRAL et le SRSC – deux groupes de recherche de l’Université Libre de Bruxelles – est de penser la rhétorique dans et avec le temps présent, loin des Écoles et des idéologies qui la sclérosent ou la restreignent. À ce titre, nous faisons l’hypothèse que l’étude de la rhétorique – de son objet, de ses usages, fonctions – constitue une occasion de mieux comprendre la raison pratique. Il s’agit pour nous d’engager une discussion sur son arrière-plan épistémologique mais aussi sur son utilité sociale et politique. Pour cela, nous devons faire un pari pour la connaissance et lancer un défi à nos traditions intellectuelles. Essayons de décloisonner les disciplines et leurs habitudes pour s’engager dans une réflexion commune sur des objets communs.

Décider, délibérer, consoler, rassembler, diviser, rassurer, inquiéter… tous ces usages semblent naturels et communs à tous les hommes, quelle que soit leur culture, leur époque, leur condition. Témoigner, critiquer, haranguer, juger, célébrer, avouer… toutes ces fonctions semblent toujours associées à des institutions et à des contextes sociaux déterminés. Pourtant, toutes ces actions illustrent d’abord ce que l’on fait lorsqu’on pratique la rhétorique. Sont-elles naturelles au point de définir le propre de l’humanité ? Sont-elles culturelles au point de se limiter à des lieux et à des époques donnés ? Ces deux points de vue sont-ils irréconciliables ? Nous ne le pensons pas. C’est pourquoi nous proposons durant ce Colloque de repartir de la vision naturaliste et humaniste d’Aristote qui, le premier, a pensé et proposé un modèle de la rhétorique d’une étonnante actualité.

Contact : rhetorique2013@ulb.ac.be
Date limite  de soumission : 30 novembre 2012
Décisions d’acceptation : début janvier 2013

 

Our overall goal for this International Congress (organized by the GRAL and the SRSC two research Groups from the Université Libre de Bruxelles) is first of all to understand rhetoric today, away from Schools and ideologies that have influenced thinking for centuries. For furthering our understanding of rhetoric – object, uses, functions – is a way to better understanding practical reason as well as its epistemological background and its social and political relevance. From this perspective, it is crucial to place a wager on knowledge by trying to open up disciplines and to change habits so as to launch a common reflection on shared objects of interest.

To decide, to deliberate, to console, to put together, to divide, to reassure, to worry… all these uses seem natural and common to humanity, regardless of culture, period, or condition. To testify, to argue, to harangue, to judge, to celebrate, to confess… all these functions always appear to be linked with institutions or at least with specific social contexts. However, first and foremost, all these acts instantiate rhetoric practices. Are such acts natural and, thus constitutive of mankind? Or are they cultural and, hence, specific to some periods and places? Are these two viewpoints incompatible? We think not. That is why we propose, during this Congress, to go back to the Aristotelian naturalist and humanist model of Rhetoric, which is still relevant today.

Contactrhetorique2013@ulb.ac.be
Deadline to submit: November 30th 2012
Notifications: early January 2013

Share

Comments are closed.